Laureats 2018


YOUNG TALENTS FOTOFEVER PRIZE with Dahinden

LAURÉATS 2018




Découvrez les 3 jeunes lauréats de 2018, qui seront exposés à fotofever paris 2018 en novembre prochain !
 

 

Lina Benouhoud

avec sa série Parisian Buildings

« Parisian Buildings est une série de nature morte mettant en avant des bâtiments parisiens et leurs matériaux, le tout dans un esprit minimal. En les représentant de la sorte, ce sont les éléments rudimentaires qui les caractérisent qui viennent parler d’eux. Les détails qui font le charme et la distinction du bâtiment se retrouvent directement face à nous. Grâce à quoi nous les appréhendons d’une manière nouvelle et différente. »

Lina Benouhoud est une très jeune artiste (23 ans) passionnée de photographie et d'architecture, qui étudie actuellement à l'école de photographie Spéos à Paris.

www.linabenouhoud.com
 

 



Martin Bertrand

avec sa série Oasis Kerlanic

« Dans la campagne reculée du Centre Bretagne, au bout d'une route que le GPS peine à indiquer, on finit par atteindre le lieu-dit Kerlanic, appelé par ses résidents « Oasis Kerlanic ». Il est surnommé ainsi car, pour quelqu'un qui cherche à fuir la frénésie de notre société, c'est comme s'il était dans le désert et qu'il trouvait, au milieu de nulle part, une oasis. Il s'agit d'un lieu où l'on vit en autonomie et en adéquation avec la nature, un lieu où chacun est le bienvenu et qui prône un mode de vie alternatif. »

Jeune reporter photographe de 21 ans, Martin Bertrand est l'un des coups de coeur 2016 de Hans Lucas et fait désormais partie du collectif. 

martinbertrandphotographe.wordpress.com

 



Clothilde Matta

avec sa série Jealousy of Matter

« La série Jealousy of Matter est née lors d'un séjour à Rome. Obsédée par l’omniprésence des statues dans la ville éternelle, je les ai considérées comme un peuple de pierre m’accompagnant partout et un dialogue s’est noué entre nous. De ce dialogue est née une confrontation presque mystique : la perfection immuable des corps de marbre s’est juxtaposée à la beauté mortelle du corps féminin, de la chair, soulevant rivalité et complicité. Un sentiment de jalousie s’est installé : les statues m’enviaient le plaisir et la sensualité, et je jalousais leur immortelle beauté. » 

Clothilde Matta est une jeune artiste plasticienne de 27 ans qui aime faire dialoguer divers pratiques artistiques.

www.clothildematta.com

 

 

VOTE DU PUBLIC


À vous maintenant de les départager les 3 lauréats 2018 et
offrir à l'un d'entre eux un programme de coaching avec La Condamine !


À gagner pour les votants (tirage au sort) :
✔ une oeuvre signée du grand lauréat, produite par Dahinden
✔ 10 invitations au vernissage de fotofever paris 2018

À vos votes 👉 https://bit.ly/2KTTlI2